Nouvelles

Criminels climatiques: des voleurs volent 300000 litres d'eau dans une zone australienne frappée par la sécheresse

Criminels climatiques: des voleurs volent 300000 litres d'eau dans une zone australienne frappée par la sécheresse


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La récente vague de chaleur en Australie a entraîné des températures record et de graves sécheresses, et la preuve à quel point la situation est devenue alarmante est le fait que les gens commencent en fait à voler de l'eau.

Un journal australien a rapporté le vol de 300 000 litres d'eau de l'une des zones les plus touchées par la sécheresse du pays.

CONNEXES: LES SCIENTIFIQUES AUSTRALIENS UTILISENT DES SATELLITES POUR PRÉVOIR LA SÉCHERESSE 5 MOIS À L'AVANCE

Eau manquante

La police de la Nouvelle-Galles du Sud (NSW) a révélé qu'un agriculteur d'Evans Plains avait signalé dimanche l'absence d'eau dans deux réservoirs sur sa propriété. Désormais, les autorités demandent toute information pouvant conduire à une arrestation et, espérons-le, à la récupération de l'eau.

Il semble que le vol d'eau, aussi inhabituel que cela puisse paraître, devient monnaie courante dans l'Australie ravagée par le changement climatique. Il y a quelques semaines, 25 000 litres d'eau ont été volés dans une ville de Murwillumbah.

Dans l'intervalle, la semaine dernière, les autorités de la Nouvelle-Galles du Sud envisageaient d'évacuer jusqu'à 90 villes si la sécheresse s’est suffisamment aggravée. Il semble que les villes de cette région dépendent de l'eau acheminée par camion depuis des mois maintenant.

Un état d'urgence

Pendant ce temps, les températures australiennes ont été si élevées ces derniers jours que les routes fondent littéralement. Mardi dernier, l'état d'urgence de sept jours a été déclaré en Nouvelle-Galles du Sud en raison de la vague de chaleur record.

"La plus grande préoccupation au cours des prochains jours est l'imprévisibilité, avec des conditions de vent extrêmes [et] des températures extrêmement chaudes", a déclaré jeudi la première ministre Gladys Berejiklian aux journalistes.

La crainte, bien sûr, est que la crise des feux de brousse s'aggrave alors que les incendies tourmentent l'Australie. Les feux de brousse qui font rage depuis des mois ont déjà tué six personnes et détruit des centaines de maisons.

Les incendies sont alimentés par une combinaison de températures élevées et de vents forts. Alors que la situation du pays s'aggrave, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander à quel point les choses doivent-elles empirer avant que les politiciens du monde entier n'agissent?


Voir la vidéo: Métro sous haute surveillance! (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Kajijind

    Je m'excuse, mais cela ne m'approche pas absolument de moi. Peut-être y a-t-il encore des variantes?

  2. Kemp

    Simplement l'éclat

  3. Zut

    Un sujet très curieux

  4. Florismart

    Je pense que des erreurs sont commises. Essayons de discuter de cela. Écrivez-moi dans PM, cela vous parle.

  5. Kehn

    Cela me dépasse!

  6. Leonardo

    est absolument conforme

  7. Naramar

    Je trouve que tu n'as pas raison. Nous en discuterons. Écrivez en MP, nous communiquerons.

  8. Wilber

    Bravo, votre idée utile



Écrire un message